Bragelonne, Fantasy

Chronique du Tueur de Roi, tome 1 : Le Nom du Vent

Le nom du vent 1e journée

Auteur : Patrick Rothfuss
Genre : Fantasy
Éditeur : Bragelonne
Pages : 782
Note : 5/5 Coup de cœur !!

 

Quatrième de couverture

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’ose évoquer durant le jour. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d’audace, dans une prestigieuse école de magie où l’attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets…
Découvrez l’extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d’exception… infâme assassin.
Découvrez la vérité qui a créé la légende.

Mon avis

Je suis un familier de la Fantasy et j’adore les histoires de magiciens. Voilà pourquoi ce livre m’avait tapé dans l’œil, d’autant plus que sa couverture est assez travaillée, comme c’est généralement le cas de bien d’autres livres de chez Bragelonne.

Aspect esthétique à part, j’ai tout bonnement dévoré l’histoire. Ce livre est un vrai petit bijou. Kvothe est un jeune garçon que l’on est obligé d’adorer. Il est drôle, très intelligent, vit des aventures fantastiques et … est très mauvais avec les filles. 🙂

Il est un Edema Ruh, un comédien itinérant qui, avec sa famille parcourt le pays et donne des représentations. Bercé par les histoires des grands héros comme Taborlin le Grand, il apprécie sa vie et il rencontre beaucoup de personnes qui répondent à ses innombrables questions. Cette soif de connaissances va connaître son paroxysme lorsqu’il va apprendre l’existence de l’Université qui comme son nom l’indique est un haut lieu de savoir. Son but sera dès lors d’y réussir le concours d’entrée.

Patrick Rothfuss réussi le pari de nous immerger complètement dans un monde qui, s’il n’est pas révolutionnaire, n’en est pas moins très bien construit et décrit. Il n’y a pas de lourdeur dans son style et la lecture se fait de manière très fluide. De même au niveau des péripéties, je n’ai pas trouvé de passages ennuyeux même si une bonne partie explique la vie quotidienne en filigrane de notre héros.

L’histoire ne s’arrête pas la, deux autres tomes sont déjà sortis. 😉

Wolfdan

2 thoughts on “Chronique du Tueur de Roi, tome 1 : Le Nom du Vent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.