Bragelonne, Fantasy

Chronique du Tueur de Roi, tome 2 : La Peur du Sage, partie 2

Auteur : Patrick Rothfuss
Genre : Fantasy
Éditeur : Bragelonne
Pages : 624
Note : 5/5

ATTENTION SPOILERS POUR CEUX QUI N’ONT PAS LU LE PRÉCÉDENT TOME.

Quatrième de couverture

J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’ose évoquer durant le jour. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe.
Vous avez dû entendre parler de moi.

Dès l’enfance, Kvothe a connu un destin d’exception. Mais même aux heures les plus sombres, jamais il n’a cessé de chercher des réponses. De se révéler au monde à travers le chant de la magie. Aujourd’hui, il est à l’orée du chemin terrible et fabuleux qui fera de lui un héros…

Quel est le prix à payer lorsqu’on devient une légende de son vivant ?

Mon avis

Kvothe est tombé en disgrâce. Le Maer a décidé que notre héros était un brin encombrant et décide donc de l’envoyer, avec quelques hommes chasser des bandits.

Et ça fait du bien ! Je veux dire, pas pour lui mais plus pour nous en fait ! 😀 Le décor change radicalement. Finie l’Université et finis les jeux de pouvoir à la cour d’Alveron, Kvothe continue à gagner en maturité à travers cette quête que l’on peut considérer à bien des égards comme initiatique. Il y a un côté rafraîchissant à suivre les aventures de notre héros en pleine nature. Fidèle à lui même, l’auteur nous décrit les événements qui suivent avec brio.

Rien dans le style de l’auteur n’est cliché ou facile. Les éléments s’enchaîne de manière fluide et les six cents et quelques pages se dévorent à tout allure ! Les personnages sont à la fois rustres mais bons, imprévisibles et étonnants. La manière d’en apprendre sur cet univers change. On ne découvre plus les us et coutumes des peuples à travers les livres de l’Université, mais directement au gré des rencontres de notre jeune héros. On en est que plus impliqué dans le récit. Enfin celui-ci dévoile quelques surprises en route que j’ai été ravi de découvrir.

C’est encore une fois un sans faute de mon humble avis. Lisez-le, je vous l’ordonne ! 😉

Wolfdan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.