Fantasy, Le Livre de Poche

L’Empire Ultime, laissez vous envahir par les brumes

Auteur : Brandon Sanderson
Éditeur : Le livre de Poche
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 928
Note : 5/5 Coup de cœur !

Quatrième de couverture

Les brumes règnent sur la nuit, le Seigneur Maître sur le monde.

Vin ne connaît de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de mille ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seules les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux. Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un projet fou : renverser l’Empire.

 

Mon avis

 

En voila une atmosphère intéressante. L’action se passe principalement en ville. Une certaine moiteur règne, un malaise est palpable. C’est un schéma politique classique. La société est divisée en trois factions. La majeure partie de la population est composée de « skaa », de pauvres hères qui servent de forces agricoles et ouvrières. Ils sont complètement apathiques car leur situation est ainsi depuis mille ans. Les nobles, sans surprise sont les privilégiés qui profitent de la situation. Ils sont insouciants, donnent des bals et comme souvent conspirent entre eux. Enfin il y a le Seigneur Maître, obscur personnage doté de pouvoirs fantastiques et qui a un jour sauvé le monde. Il semble tout de même très louche dès le départ car on le dit brutal. On ne connait pas grand chose de plus, il semble la plupart du temps désintéressé et vit reclus dans sa forteresse.

Voila ce qu’il en est de la situation politique. Cette simplicité n’est pas dérangeante dans la mesure où l’intérêt du roman ne s’axe pas la dessus.

Qu’en est il de notre héroïne alors ? Vin est évidemment une jeune skaa (comprenez une moins que rien) délaissée qui vit comme une pauvrette. Elle va évidemment trouver les bonnes personnes qui vont changer sa vie, bla bla bla… Vous voyez très bien où je veux en venir.

Mais alors pourquoi ce coup de cœur ? C’est tout d’abord le rythme du bouquin qui m’a emporté. Les scènes de combat sont très originales. L’idée de l’auteur est simplement brillante. Ici, il n’est pas question de magie, ni de pouvoirs psychiques ou quoi que ce soit d’autre. C’est autre chose, c’est de l’allomancie. Volontairement je ne vous expliquerai pas ce que c’est, il va vous falloir le lire. Mais faites moi confiance, c’est du lourd !

Autre chose, la cohérence psychologique des personnages est la. C’est une histoire d’amitié qui ne laisse pas la part belle aux personnages principaux. J’ai trop vu de pseudo personnages secondaires qui n’existaient simplement que pour exposer d’avantage le héros. On braque les projecteurs sur eux au début de l’aventure et tout doucement ils s’effacent au profit de la tête d’affiche. La encore c’est autre chose. Chacun a sa personnalité, ses ambitions, sa manière de concevoir le monde. Certains sont exubérants, d’autres discrets mais influents. D’aucuns encore sont même à la fois philosophes et guerriers.

La trame principale de l’histoire tient debout tout du long. Un plan se prépare. Puis des ajustements sont nécessaires et enfin on se demande si on va finalement y arriver. Mais la encore, les retournements de situation, les coup de théâtres sont tellement bien fait que l’on suit avec un plaisir extrême l’enchaînement des événements.

Enfin il y a toutes les petites choses qui font que l’on se pose toujours plus de question sur cet univers foisonnant ou se mêle spectres des brumes, inquisiteurs, terrisiens et bien d’autres créatures et concepts fantastiques !

A lire sans plus attendre, 2018 commence très bien ! 🙂

Wolfdan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *