PKJ, Science-Fiction, Young Adult

Les Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder

Auteur : Marissa Meyer
Genre : Science-fiction, Young Adult
Éditeur : PKJ.
Pages : 412
Note : 5/5

Quatrième de couverture 

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population. Depuis l’espace, un peuple dans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

Mon avis

Ce livre me tentait depuis un siècle, surtout avec les avis très positifs que je lisais sur la blogosphère. Pourquoi ai-je autant attendu pour le lire ? C’était une excellente lecture.

Tout d’abord, j’ai trouvé l’univers original et travaillé. On évolue dans un monde où les humains vivent avec les cyborgs, même si ceux-ci ne sont pas très bien vus. Cinder est un petit peu un monstre pour sa famille adoptive, c’est une héroïne attachante, qui sort de l’ordinaire et qui a une forte personnalité. Elle est mécanicienne et sait se débrouiller toute seule. Les personnages qui ont du caractère, j’adore ! L’histoire est bien ficelée, le décor est posé et nous emporte complètement.
Il y a le côté magique avec des pouvoirs très spéciaux mais aussi le côté science-fiction avec les androïds, les cyborgs, le peuple lunaire…

Les personnages sont attachants et bien exploités. J’ai bien aimé Iko, l’amie de Cinder et le Prince Kai. L’auteur nous dévoile l’intrigue au fur et à mesure, il y a un très bon rythme et c’est pourquoi je ne voulais plus lâcher le livre. L’écriture de Marissa Meyer est addictive, j’ai adoré sa façon de faire des clins d’œil au conte de Cendrillon, ça s’intègre tellement bien à l’histoire.

Une super découverte, ce livre mérite amplement son succès. Il ne faut pas passer à côté, c’est une quadrilogie. Le mélange contes, magie et science fiction est parfait !

 » La vis de fixation qui traversait la cheville de Cinder avait rouillé, et son empreinte cruciforme était presque effacée.  »

Mélan

2 thoughts on “Les Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.