Editions Critic, Fantasy

Les seigneurs de Bohen, un roman entre terre et mer

Auteur : Estelle Faye
Éditeur : Critic
Genre : Fantasy
Nombre de pages : 592
Note : 3,75/5

Quatrième de couverture

Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.

L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.

J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Etoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendaient rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, mes murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

Mon avis

Cet histoire m’a autant ravi qu’elle m’a frustré.

Commençons par les points positifs :

L’univers créé par l’auteure est très riche. Ainsi en suivant les divers personnages, on comprend tout d’abord qu’il y a un certain héritage historique qui empiète sur le présent. Certaines actions et destinées des personnages ont a voir directement avec ce qui s’est passé plusieurs millénaires auparavant.

Parlons-en des personnages. Le personnage le plus présent est Sainte-Etoile. Cet homme à une particularité originale puisqu’il abrite sous son crâne une sorte de monstre qui se permet à n’importe quelle heure du jour et de la nuit d’émettre ses opinions sur à peu près tout et n’importe quoi. Cela amène souvent à des situations cocasses qui peut voir notre héros gérer en pleine action une dispute avec son autre moi.

Un autre personnage très présent est celui de Maëve. Cette sorcière amoureuse de la mer est touchante et a la volonté de faire comprendre au pouvoir en place qu’une armada de vaisseaux noirs se rapproche de plus en plus de la côte. Elle fait au cours de son aventure, des rencontres intéressantes qui l’amènent à se questionner et à changer.

Une originalité à noter, le monde dans lequel s’inscrit cette histoire connait les début de l’imprimerie et de la poudre. Ces deux éléments sont relativement rares dans les mondes de Fantasy et il convient d’admettre que c’était bien vu de la part de l’auteure de nous les proposer. Enfin autre point, l’univers m’a fait penser au monde de The Witcher. A l’instar du jeu vidéo, on trouve un bestiaire riche. C’est à dire vouivres, goules, vodianoïs et autres créatures originaires de la tradition slave.

La où je suis resté sur ma faim :

Il y a tant de choses originales à découvrir dans ce roman mais on ne va jamais au bout des choses. Tout d’abord j’aurais voulu en savoir plus sur ce monstre dans la tête de Sainte-Etoile. On ne connaît pas la finalité et on en vient finalement à se demander si notre héros ne l’imagine pas. Autre point, j’ai trouvé que la romance de notre héros avait tendance à prendre le pas sur l’histoire politique. Enfin on a parfois l’impression que les événements clés sont survolés, j’aurais aimé m’attarder sur certains et passer moins de temps sur la romance.

Au niveau de l’écriture, reconnaissons que l’auteure a du talent. Les scènes d’action sont très bien décrites et les séquences s’enchaînent de manière fluide .

Finalement, j’ai tout de même passé un bon moment et que je recommande ce livre à des gens qui aiment lire de la fantasy comme à des personnes qui découvrent le genre. Le livre se lit facilement et il y a de bonnes idées. 🙂

Wolfdan

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.