Martyrs, ces assassins qui m’ont tué

Martyrs, une histoire d'assassinsAuteur : Olivier Peru
Genre : Fantasy
Série : Martyrs (Tome 1)
Éditeur : J’ai lu
Pages : 694
Note : 5/5 Coup de coeur !

Quatrième de couverture

Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer…

 

Mon avis

Nous suivons deux assassins qui vendent leurs services aux plus offrants. Leur particularité tient à leurs yeux de couleur dorée qui indiquent leur héritage guerrier. Cependant les « yeux d’or » sont craints et chassés sur le continent. Ceci s’explique par l’ancienne puissance de cette lignée qui avait menacé le pouvoir royal plusieurs siècles auparavant. Cela avait conduit à l’extermination de la quasi totalité de ce peuple.

Voila donc pourquoi, aujourd’hui les deux frères vivent de manière discrète à Alerssen, une cité qui n’est pas totalement soumise à la loi du Roi Karmalys et qui dispense donc encore à ses habitants certaines libertés.

Ainsi, c’est dans ce contexte qu’évoluent nos deux assassins. L’auteur nous décrit très bien la situation géopolitique de la ville qui, certes dans le giron du Roi, se bat pour ses privilèges. Cette ville est dirigée par Guyarson en sa qualité d’intendant de la ville. C’est un personnage très bien construit. Il a à cœur de défendre les intérêts de sa ville et doit pourtant bon gré mal gré accepter certaines ingérences du roi dans ses affaires. En fait les intrigues ont un coté Games Of Trones mais en plus épuré, avec moins de personnages et donc plus facile à suivre.

En parallèle à ce système politique, il existe une certaine magie. Par exemple, dans les toutes premières pages on apprend qu’il y a des fantômes. Certains interagissent avec les humains, d’autres non. En effet, personne ne sait pourquoi à un moment donné ils sont apparu. J’ai trouvé absolument délicieux cette part de mystère qui se tapit dans le fond de l’histoire. Helbrand, l’aîné des Lancefall se questionne sans cesse à propos des événements qui arrivent dans le monde de Palerkan. Au travers des histoires qu’il récolte et des théories qu’il avance, on s’enfonce un peu plus dans l’univers du livre.

Enfin, si on prend de la hauteur, j’ai trouvé que l’intrigue était fouillée. En outre les personnages sont très réalistes et attachants.

Pour finir, allez vite le lire, il est terrible. 😉

Wolfdan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *