Drame, Gallmeister, Nature writing, Thriller

My absolute darling, une claque d’émotions

Auteur : Gabriel Tallent
Éditeur : Gallmeister
Genre : Drame / 354 p.
Note : 5/5

Quatrième de couverture

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif. Sa vie sociale est confinée au collège, et elle repousse quiconque essaye de percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

 Mon avis

Accrochez-vous bien car vous ne ressortirez pas indemnes de votre lecture si vous allez jusqu’au bout.

D’habitude, ce n’est pas trop le genre de livre vers lequel je me tourne. Mais je suis très curieuse et en ce moment j’ai vraiment envie de lire des livres qui vont me faire sortir de ma zone de confort. Pour le coup j’ai bien choisi car ce livre m’a transporté, choqué, remué. Bref, je ne ressors pas indemne de cette lecture.

Dès le début, l’auteur a réussi très rapidement à me faire rentrer dans son histoire. C’est une plume efficace, qui va droit au but. Gabriel Tallent à écrit un récit psychologique fort car il va décrire vraiment bien les émotions de l’héroïne.

Il y a un bon rythme, la tension et le malaise augmentent au fil du récit. Il y a des scènes, notamment à la fin, où le déroulement et l’action m’ont clairement coupé le souffle. Certaines scènes sont très violentes et choquantes donc âmes sensibles s’abstenir.

Les personnages sont fouillés. J’en ai adoré certains, j’en ai détesté d’autres…(surtout un). Pour le coup, l’héroïne est vraiment une héroïne de MALADE. Ça c’est ce que j’appelle une héroïne ! Chapeau à l’auteur pour ce personnage, il est terriblement attachant. Vous verrez que si vous vous lancez, vous serez d’accord avec moi.

Au fond, c’est un roman très sombre, très dur. Certains passages sont très difficiles à lire mais je me suis accroché parce que je voulais savoir comment l’héroïne allait s’en sortir. Presque à chaque fois et surtout au dernier quart du livre, je ne pouvais plus le lâcher. Il fallait que ça se termine car cette histoire me travaillait beaucoup. Je voulais connaître le fin mot de l’histoire et Turtle restera dans ma mémoire.

Lancez-vous, accrochez-vous parce que ça secoue !

Mélan

1 thought on “My absolute darling, une claque d’émotions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.