Contemporain, Rageot, Young Adult

Nos âmes jumelles

Auteur : Samantha Bailly
Genre : Contemporain, Young Adult
Éditeur : Rageot
Pages : 311
Note : 4/5

Quatrième de couverture

Sonia est la plume. Lou, le crayon.
Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent…
Y seraient-elles parvenues l’une sans l’autre ?
De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle ?

Mon avis

J’avais très envie de me lancer dans un roman de Samantha Bailly pour ma prochaine lecture car j’avais passé un bon moment avec « Les stagiaires » et je voulais retrouver son écriture. Celui-ci me tentait particulièrement puisqu’il traite de deux adolescentes qui vont se rencontrer sur internet grâce à leurs passions : l’écriture et le dessin.

Pour commencer j’ai adoré l’histoire qui se déroule du mois de septembre au mois d’août, en fait j’ai dévoré le livre en deux jours. Le récit est bien mené, on apprend à connaître la vie de nos deux héroïnes, leur quotidien en famille, au lycée ou avec leurs amis. On apprend à connaître ce qui les anime toutes les deux. J’ai trouvé ça frais, plein d’espoir et d’optimisme et en même temps ce n’est pas tout rose non plus, c’est réaliste car on va suivre aussi leurs problèmes et leurs tracas quotidiens.
En plus, moi qui aime les histoires avec des personnages qui veulent aller au bout de leur passion j’adore ça !

J’ai adoré suivre Sonia et Lou, qui ont chacune une personnalité bien différente mais cela n’empêche pas qu’elles sont complémentaires. J’ai adoré leurs caractères et leurs aventures puis je me suis surtout reconnu en Lou. Elles sont très attachantes, ce sont vraiment des personnages qu’on à envie de suivre. De plus, j’ai aimé l’évolution de leur amitié tout au long du roman.

En plus d’une histoire réussie, l’écriture de Samantha Bailly est vraiment sympa. C’est facile à lire, c’est beau, bien écrit et il y a de très belles citations. Les pages se tournent très vite et pourtant on est marqué. Difficile à expliquer mais c’est ça. Elle a une plume très agréable et j’aime aussi les références qu’elle ajoute dans son récit (que ce soit des artistes, des chansons ou des réseaux sociaux). On s’y retrouve vraiment ! Je lirai la suite avec grand plaisir, hâte de les retrouver.

Si vous aimez les contemporains, la jeunesse et les romans optimistes c’est pour vous ! (surtout si vous aimez la littérature, un livre qui parle de passionnées d’écriture et de dessin… :p)

Mélan

 » L’idéalisation tue les vrais bons moments […]. Il faut vivre, expérimenter, tester. Tant pis si c’est nul ou imparfait. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *