Gallimard Jeunesse, Historique, Young Adult

Le sel de nos larmes, un roman pépite

Auteur : Ruta Sepetys
Genre : Historique
Éditeur : Gallimard Jeunesse
Pages : 496
Note : 5/5

Quatrième de couverture

Hiver 1945. Quatre adolescents. Quatre destinées.

Chacun né dans un pays différent.
Chacun traqué et hanté par sa propre guerre.
Parmi les milliers de réfugiés fuyant à pied vers la côte devant l’avancée des troupes soviétiques, quatre adolescents sont réunis par le destin pour affronter le froid, la faim, la peur, les bombes…
Tous partagent un même but : embarquer sur le Wilhem Gustloff, un énorme navire promesse de liberté…

Mon avis

Ce livre est une pépite, je suis ravie de l’avoir lu. C’est un gros coup de cœur et je commence à me dire que le genre roman historique doit être fait pour moi, puisque pas mal de mes livres préférés en sont. Ce livre en fait maintenant parti.

D’abord, j’ai commencé cette lecture en étant tout de suite happée par l’histoire et par l’écriture de l’auteur. Je n’arrivais plus du tout à décrocher. Le style de l’auteur m’a tenu directement et j’ai adoré le choix de ses mots, elle n’hésite pas à être brutale et réaliste. Son récit n’en est que plus convainquant.
Ses mots donnent un rythme particulier à l’histoire mais il y a aussi de la poésie. J’ai vraiment trouvé que l’auteure avait un style bien à elle et je suis tombé amoureuse de sa plume.

C’est pour cela que je lirai sans aucun doute ses deux autres romans, c’est une très belle découverte (en plus, ce sont encore des romans historiques !).
Le sel de nos larmes est un roman très documenté, l’auteur explique ses recherches et ses démarches dans ses notes en fin de roman, et cela se sent à travers son récit car les scènes sont détaillées. Elle revient évidemment sur des faits réels et notamment sur un événement qui n’est quasiment pas connu du grand public. Une tragédie qui à fait six fois plus de victimes que le Titanic.

En somme, on suit quatre destins, quatre personnages qui viennent tous d’un pays différent (Lituanie, Pologne, Allemagne et Prusse Orientale). Ceux-ci sont vraiment attachants et bien exploités, je me suis sentie proche d’eux comme si je traversais les épreuves avec eux. Aussi, les points de vues sont alternants. Le poète de la chaussure est un personnage attendrissant, il est un peu la voix de la sagesse et il n’a plus rien à perdre. Emilia, Joana et Florian sont des personnages que je n’oublierai pas.

Ensuite, il y a de l’action et des scènes assez spectaculaires. Ruta Sepetys se concentre sur les réfugiés de la Seconde Guerre mondiale qui fuient pour retrouver leur liberté mais on suit également un soldat nazi. L’histoire est tellement intense et riche en émotions. Elle nous ouvre les yeux, elle nous montre l’horreur de la guerre.

Bref, c’est un récit dramatique, mais il est surtout bourré d’humanité et il y a tout de même une pointe d’espoir.

En fin de compte, j’ai tout aimé dans ce récit. Allez-y les yeux fermés ! Surtout si vous aimez l’histoire, les romans qui font réfléchir et les personnages forts.

Mélan

Liens

Interview de l’auteur 

1 thought on “Le sel de nos larmes, un roman pépite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *